Nombre total de pages vues

lundi 8 août 2011

Une petite visite a Versailles

Classé depuis 30 ans au patrimoine mondial de l’Humanité, le château de Versailles constitue l’une des plus belles réalisations de l’art français au XVIIe siècle. L’ancien pavillon de chasse de Louis XIII fut transformé et agrandi par son fils Louis XIV qui y installa la Cour et le gouvernement de la France en 1682. Jusqu’à la Révolution française, les rois s’y sont succédés, embellissant chacun à leur tour le Château. 

    Descriptif des peintures aux plafonds:



Le décor des plafonds du Grand Appartement du Roi est dû à Charles Le Brun et à son équipe, à partir du salon de l'Abondance (plafond de rené-Antoine Houasse). Suivent le salon de Vénus, déesse de l'amour, avec un plafond de Diane, déesse de la chasse, le salon de Mars, dieu de la guerre, le salon de Mercure, messager des dieux, le salon d'Appollon ou du trône.

La peinture du plafond représente l'Abondance et la Libéralité qui est l’œuvre de René-Antoine Houasse vers 1683, élève de Lebrun ; il représente au centre l’allégorie de la Magnificence royale, les jeunes gens et les jeunes filles, sur le pourtour, disposent les pièces d’orfèvrerie royales, tout en regardant vers les visiteurs.

                                   Chambre de la Reine:
L'appartement de la reine, aménagé en même temps que celui du Roi, ce compose de quatre pièces. Occupé successivement par chaque souveraine (en dernier lieu par la reine Marie-Antoinette) & par plusieurs dauphines, il a subi de nombreuses modifications ce qui explique la variétés des styles décoratifs que l'on peut opposer à l'unité du Grand appartement du Roi. Cet appartement, où vivait en public la souveraine (dans la grande chambre a coucher sont nés tous les enfants royaux), était doublé d'un petit appartement éclairé sur les cours, réservé a une vie plus intime.
                                   La galerie des Glaces


Durant le règne de Louis XIV, la galerie est essentiellement un lieu de passage, le roi préférant recevoir les invités de marque dans les salons des Grands Appartements. Plusieurs audiences y ont été cependant accordées, dont celle au Doge de Gênes en 1685, aux ambassadeurs du Siamen 1686 et à ceux du shah de Perse en 1715Louis XV y reçut également l'ambassade du roiMahmud Ier de Turquie en 1742. Anecdotiquement, la galerie vit l'arrestation du Grand aumônier de France l'imprudent Cardinal de Rohan en 1785, avant son incarcération à la Bastille (épilogue de l'affaire du collier de la reine).
La galerie des Glaces a été également le cadre de grandes festivités comme le mariage du dauphin futur Louis XVI avec Marie-Antoinette d'Autriche en 1770, la réception par le général de Gaulle du Président John Fitzgerald Kennedy et de son épouse, ou l'invitation des représentants du "G7" par le Président François Mitterrand du 4 au 6 juin 1982.
Les Jardins :
 En 1661, Louis XIV charge André Le Nôtre de la création et de l’aménagement des jardins de Versailles qui, à ses yeux, sont aussi importants que le Château. Les travaux sont entrepris en même temps que ceux du palais et durent une quarantaine d’années. Mais André Le Nôtre ne travaille pas seul. Jean-Baptiste Colbert, Surintendant des bâtiments du Roi, de 1664 à 1683, dirige le chantier ; Charles Le Brun, nommé Premier Peintre du Roi en janvier 1664, donne les dessins d’un grand nombre de statues et fontaines ; un peu plus tard, l’architecte Jules Hardouin-Mansart ordonne des décors de plus en plus sobres et construit l’Orangerie. Enfin, le Roi lui-même se fait soumettre tous les projets et veut le « détail de tout ». 


1 commentaire:

LN IS HERE!!! a dit…

Versailles... ça me rappel de très bon souvenir du collège ;)